Perspectives


- Elles résident principalement dans la mobilisation et la rationalisation des potentialités hydriques. La mobilisation de la ressource passe, inévitablement, par la réalisation d’ouvrages (barrages, retenues et ceds), protection des berges d’oueds, reboisement des bassins versants des deux barrages (Foum El Gherza et la Fontaine des Gazelles) et l’exploitation des eaux profondes (Forages).

  - Une meilleure connaissance de la ressource souterraine est souhaitée par le biais d’études.

 - Evacuation des eaux excédentaires par la réalisation de réseau de drainage dans les zones de TOLGA, OURLAL ET OULED DJELLAL. Compagne de lutte contre les maladies afin de préserver la qualité des fruits (notamment la Variété Deglet-Nour de renommée mondiale)

  - Meilleure prise en charge des problèmes du monde rural (Toute intervention devra tenir compte des spécificités de chaque zone homogène) :

    • Pour les zones montagneuses : à orienter vers le reboisement forestier, le développement de l’arboriculture et les petits élevages familiaux et préserver l’artisanat local.

    • Pour les zones de plaines : préservation du patrimoine phoenicicole et poursuite des opérations de mise en valeur par le biais de l’APFA et du programme des concessions agricoles et assainissement foncier dans le cadre de la 402 . Le rajeunissement de la palmeraie doit étire un objectif primordial. le développement des cultures maraichères (plein champs et sous serres).

    • Pour les zones des plateaux : toute action à entreprendre doit concourir à la protection et l’amélioration des parcours qui engendrant la sauvegarde et l’accroissement du cheptel et aussi la lutte contre la désertification, ainsi que la constitution de mise en défens.

    • Pour les zones de dépressions : aucun objectif ne peut-être retenu, dans l’immédiat, compte tenu de la spécificité de cette zone, généralement marécageuse et inondable avec des remontées très salées.

Les actions à prendre en charge pour mieux gérer la situation sont : 

   - L’utilisation du système d’irrigation engendrant une économie substantielle en eau doit-être généralisée.

   - La préservation de la race ovine locale (Ouled Djellal) en incitant les éleveurs à pratiquer l’insémination artificielle.

   - Poursuite du programme de désenclavement des zones potentielles par la réalisation des pistes agricoles et la dotation en énergie électriques.

   - Encouragement de l’investissement en aquaculture, activité complémentaire au secteur agricole.

   - Développement des Unités de conservation, conditionnement et de la transformation.

   - Encouragement des exploitations notamment de la datte et des légumes en extra-primeurs.

Activités économiques

          La wilaya de Biskra est situé au centre-est de l'Algérie dans la région des Aurès aux portes du désert du Sahara. Le chef-lieu de la wilaya est la ville de Biskra. La wilaya de Biskra est wilaya depuis le découpage administratif de 1974.