Programme de mise à niveau des PME

 

Définition :

La mise à niveau est la méthode de la mise en place d’un système complet permettant la pérennité et la connaissance de l’entreprise en améliorant sa compétitivité.

A qui s’adresse le programme national de mise à niveau ?

Critère d’éligibilité : les critères sectoriels retenus pour l’éligibilité au fonds national de mise à niveau des PE sont fondées sur l’appartenance des entreprises aux secteurs :

De l’industrie

Du BTP

De la pêche

Du tourisme et l’hôtellerie

Des services ;

De transports et des services TIC.

Suivant la taille de l’entreprise, l’éligibilité concerne les entreprises d’une taille égale ou supérieure à 10 employés équivalents permanents sauf pour le BTP où la taille minimale sera de 20 employés.

La PME éligible est :

Une entreprise algérienne

En activité depuis (02) ans

Ayant une structure financière équilibrée

Pour quelles actions de mise à niveau ?

 

Aides financières :

 

Phase 1 : Pré-diagnostique ou diagnostique :

 

Le pré-diagnostique :

le coût plafond de cette action est de 500.000 DA.

L’aide publique couvrant 80% soit 400.000 DA.

La différence soit 100.000 DA est financée par l’entreprise.

 

Le diagnostique :

Le coût plafond de cette action est de 2.500.000 DA.

L’aide publique couvrant 80 % soit 2.000.000 DA

La différence soit 500.000 DA est financée par l’entreprise.

Phase 2 : Les investissements :

Les investissements immatériels :

Le coût plafond de cette action est de 3.000.000 DA.

 

L’état prend en charge :

80% pour les entreprises dont le chiffre d’affaire est inférieur à 100 millions DA, la différence est prise en charge par l’entreprise, soit 2.4 millions DA.

Les investissements matériels de productivité :

Le coût plafond de cette action est de 15.000.000 DA

L’état prend en charge 10% de ce coût au profit des entreprises dont le est inférieur à 100 millions de DA.

La différence est financée par l’entreprise, soit 13.5 millions de DA.

 

Phase 3 : La formation et l’assistance spécifique :

Au titre de la formation :

 

L’encadrement :

Le coût plafond de cette action est de 500.000 DA.

L’état prend en charge 80% de ce coût, soit 400.000 DA

La différence, soit 100.000 DA est financée par l’entreprise sur fonds propres où crédits bancaires non bonifiés (dont le coût est totalement à sa charge).

 

Au titre de l’assistance spécifique :

Le Coaching ou accompagnement dans le domaine des TIC, des exportations, de l’innovation, de l’expertise financière et de la certification :

Le coût plafond de cette action est de 1.000.000 DA.

L’état prend en charge 80% de ce coût, soit 800.000 DA.

La différence est financée par l’entreprise sur fonds propres où crédits bancaires bonifiés à 6%.

 

· La certification :

Le coût plafond de cette action est de 5.000.000 DA.

L’état prend en charge 20% de ce coût, soit 1.000.000 DA.

La différence, soit 4000.000 DA est financée par l’entreprise sur fond propres où crédits bancaires bonifiés à 6%

Pour les crédits bonifiés, l’entreprise peut bénéficier d’un accompagnement de l’Agence Nationale de Développement de la PME auprès des banques et des dispositifs degaranties.

E. Le Prix de l’Innovation

L’innovation est de plus en plus une activité organisée au sein des entreprises ; elle est structurée autour de groupes de travail, de panel d’experts et de réseaux de l’innovation… Les entreprises les plus avancées utilisent l’innovation pour mettre en œuvre des produits et des processus à forte valeur ajoutée en direction de leurs marchés et accéder ainsi à un meilleur positionnement concurrentiel et donc à une meilleure compétitivité. Le contexte actuel, chaque jour plus exigeant, pousse nos entreprises à intégrer l’innovation dans leur démarche stratégique. Conscient de l’importance capitale de l’appui à l’innovation dans nos PME, le Ministère de l’Industrie, de la PME et de la Promotion de l’Investissement lance en cette année 2013 la cinquième édition du Prix National de l’Innovation pour les PME. Ce Prix concerne les entreprises PME opérant en Algérie. L’organisation et la gestion de ce prix sont assurées par le Ministère de l’Industrie, de la Petite et Moyenne Entreprise et de la Promotion de l’Investissement.
Le Prix, décerné pour l’année 2013, mettra en compétition les PME innovantes activant dans l’industrie ou les services à l’industrie dont les TIC et consiste en l’octroi de médailles, d’attestations de mérite et de récompenses pécuniaires de la meilleure entreprise innovante. Les montants du prix, fixés par l’article 3 du décret exécutif 08-323 du 14 Chaoual 1429 correspondant au 14 octobre 2008, sont comme suit : 1er lauréat : 1.000.000 DA
2ème lauréat : 800.000 DA 3ème lauréat : 600.000 DA
 
F. Cluster dattes :
 
- Mission et objectif :
 
 
- Etablir une meilleure synergie entre les différents acteurs de la filière.
- Rapprocher le maximum des producteurs et des conditionneurs pour une meilleure compréhension des attentes de part et d’autres.
- Mettre en place un dispositif nous permettant de fiabiliser les statistiques et les chiffres de la production comme de la commercialisation.
- Une grande réflexion sur l’organisation du circuit de distribution sur notre marché local pour une nette amélioration de la qualité et le prix, en mettant en place une dynamique pour barrer la route aux opportunistes.
- Une adhésion au programme de mise à niveau initié par le ministère de l’industrie et de la PMEPMI, à fin de rendre nos unités compétitives et performantes surtout à l’étranger. Ainsi une démarche de traçabilité et de certification s’impose.

Activités économiques

          La wilaya de Biskra est situé au centre-est de l'Algérie dans la région des Aurès aux portes du désert du Sahara. Le chef-lieu de la wilaya est la ville de Biskra. La wilaya de Biskra est wilaya depuis le découpage administratif de 1974.