Zone de potentialités agricoles :


La wilaya de Biskra avec ces reliefs diversifiés (Plateaux, Plaines, Zone des dépressions et Zones de montagnes) et ces potentiels en ressources hydriques, terres plates, en fait des zabs une zone charnière entre le sud et le nord algérien, forme une région de transition du point de vue morphologique et bioclimatique.
Ce passage se fait subitement au pied de l’Atlas saharien. On passe d’un relief assez élevé et accidenté au nord à une topographie de plateau légèrement inclinée vers le Sud.
 
La morphologie de la région des Zibans est constituée de quatre grands ensembles écologiques qui a permis de développer une agriculture très diversifiée qui caractérise chaque zone:
 
♦ Les piémonts : situés au nord de la région presque découvertes de toutes végétations naturelles (EL-KANTARA, DJEMORAH ET M’ CHOUNECH), occupent 12 % de la superficie totale, où l’agriculture de montagne (notamment arboriculture, apiculture et élevage extensif) y prend peu à peu place.
 
♦ Les plateaux : à l’ouest, ils s’étendent du nord au sud englobant presque les daïras d’OULED DJELLAL, SIDI KHALED et une partie de TOLGA. Localisés dans le sud-ouest de la Wilaya, à vocation pastorale et fief de la race ovine ‘Ouled Djellal ‘ ; ils s’étendent sur 56 % de la superficie totale de la wilaya, et sont soumis aux effets néfastes de la désertification. mais ces dernières temps avec les programmes (PNDA, FNDIA, FNRDA, 108, 402, etc…..) ont changé l’attitude des éleveurs en agro-éleveurs d’où la pratique de l’agriculture culture maraîchage, Phœniciculture, la plasticulture et la culture industrielle.
 
♦ Les plaines : occupent 22 % de la superficie totale où la plasticulture est associée au maraîchage et à la Phœniciculture et aussi la culture industrielle. Elle est constituée des daïras d’El Outaya, Sidi Okba, Zeribet-El-Oued, El ghrous, Ourlel. à l’ouest, englobant presque les daïras d’Ouled-Djellal, Sidi-Khaled, Tolga.
 
♦ Zone des dépressions : elle occupe 10% de la superficie totale, située au Sud et caractérisé par la présence de Chott Melghir
 
Les systèmes de productions agricoles utilisée dans ces zones :
 
Nous distinguons dans la wilaya de Biskra deux types de systèmes agricoles :
 
• Le système de montagne qui s’apparente à l’agriculture de montagne et qui repose sur l’utilisation des eaux superficielles. Ce système est marginal de par sa dimension (il représente 12% des superficies agricoles de la wilaya) et se distingue par des petites exploitations qui associent au palmier dattier des arbres fruitiers et d’autre cultures de subsistance (céréales de crues) avec un élevage familial.
 
• Le deuxième système le plus important en termes de superficies (il occupe 88% des superficies agricoles) est un système Oasien intensif qui s’appuie sur l’utilisation des ressources hydriques souterraines. Il se distingue particulièrement par la pratique de la phoeniciculture, la Céréalière et les cultures maraîchères et aussi l’Elevage tout confondus.
On peut grossièrement distinguer quatre types de systèmes de production agricole. Le système Intercalaire, le système plein champs, le système Montagnier et L’Elevage.
 
Les principales cultures pratiquées sont :
- La phoeniciculture ;
- Maraichage (plein champ et sous serres) ;
- Céréales ;
- Fourrages artificielles ;
- Cultures industrielles et condimentaires ;
- Arboricultures ;
- Elevages Ovin Caprins (type extensif) Camelin et Bovin;

 

Activités économiques

          La wilaya de Biskra est situé au centre-est de l'Algérie dans la région des Aurès aux portes du désert du Sahara. Le chef-lieu de la wilaya est la ville de Biskra. La wilaya de Biskra est wilaya depuis le découpage administratif de 1974.